Lorsque Luka Doncic se rend dans un studio photo du centre de Madrid par un après-midi d’avril, un ballon de basket rayé et abîmé voyage avec lui. Le ballon Spalding le suit dans la plupart des endroits où il va. Il reste dans le coffre de sa voiture, toujours prêt. Ce n'est pas étrange, cependant  la plupart des jeunes basketteurs gardent une ballon usé dans le coffre de leur voiture. Ce qui est différent, c’est que la voiture de Doncic est une Porsche bleue métallisée à la peinture
si brillante que la surface de la voiture ondule au soleil.

C'est l'histoire de la vie de Doncic, adolescent mais déjà pro depuis des années. Il ressemble à bien des égards à n'importe quel adolescent de 19 ans.  C'est un sneakerhead qui passe beaucoup de temps à jouer à Overwatch . 
Il poste souvent sur Instagram et, quand il le fait, de fervents supporters de la NBA implorent Doncic de se joindre à leur équipe favorite.

Doncic n'est pas juste un enfant d'un pays que la plupart des Américains auraient du mal à trouver sur une carte. Il est également un adolescent de 2 mètres 01 et 99 kilos qui mystifie les joueurs confimés de l'EuroLeague - le deuxième meilleur championnat de basketball au monde - pour le Real Madrid, l'une des meilleures équipes non-NBA du monde. De Arvydas Sabonis à Kristaps Porzingis , Doncic ne fait jamais ce qu'à son âge ont fait en Europe. Il est maintenant nommé par les experts en tant que premier choix de la NBA Draft de juin. S'il se classe premier au classement général, il sera le premier joueur européen à remporter cette distinction.

Doncic n'avait que 13 ans lorsqu'il a obtenu l'offre qui allait changer sa vie. Le Real Madrid, sans doute le club sportif le plus emblématique du monde voulait le signer, le transférer en Espagne et le faire jouer pour son équipe senior. Le choix n’était pas simple: le Real Madrid était une chance de progrès qui dépassait de loin ce qui se passait chez nous, mais la capitale espagnole se trouve à 1 200 km de la Slovénie et plus loins que tout ce que Doncic avait connu.

Aujourd'hui, Doncic est peut-être bien connu des amateurs de basket européens, mais dans un an, il pourrait être l'un des noms les plus en vogue en NBA.
S'il lutte dans un match EuroLeague, il sera peut-être micro-analysé par des agents, mais s'il frappe fort en NBA,
il sera monté en flèche par tous les médias américains. Malgré toutes ces promesses,
nous n'avons aucune idée de ce qui va réellement se passer.